" />

SériaLecteur

Lecteur de roman, policier, polar, roman étranger et autres, avec un faible pour les séries, de plus enpus de photos

09 novembre 2007

Poilade

9782213632162Jean-Bernard Pouy est un auteur surprenant. Ces romans sont souvent un vrai voyage dans le présent des marginaux, des minorités et des groupuscules.  C’est donc toujours une rencontre avec une autre France.

Nus est un polar dans le monde des anarchistes, libertaires ou anarcho-syndicalistes.

Eux aussi ont leur université d’été, mais ce petit groupe de représentants cooptés par plusieurs groupes décide pour cette université de mettre toutes leurs idées à jour. De débattre démocratiquement de toutes leurs questions et solutions face à l’impérialisme. Mettre à nu le système. Quoi de plus normal dans ce contexte de se réunir dans un camp de naturiste ? Mais dès leur arrivée, le pire est à craindre.

Le pire : une fourgonnette de gendarmes bloquant l’entrée du camp. Paranoïa assuré, il faudra beaucoup de calme et de maitrise de soi à notre groupe pour passer devant ces agents du capitalisme ! En réalité, ils sont là à cause d’une agression datant de la veille, s’étant terminé par le meurtre d’une vieille femme. Les suspects sont les gitans, des voisins. Nos camarades vont en débattre et prendre position pour aider le gérant du camping, un sympathisant à la cause.

Humour à tous les niveaux, les « délires » des anarcho-syndicalistes avec leurs débats sur le débat à venir ! Sur la façon de débattre, un peu comme les Verts. Humour avec les scènes de nus, ces mêmes débats avec en face les seins d’untelle ou les roubignolles d’un autre n’ont forcément pas la même saveur, sans jamais tomber dans le mauvais goût. On est chez Pouy, tout de même.

Mais les scènes dans lesquelles les camarades discutent avec la maréchaussée vêtue ! Où celle avec un gendarme les rejoignant nu !

Junio_37_1Cependant, quand ils apprennent que cette femme était la fille de Durutti (le « célèbre » anarchiste) la solidarité va les rassembler pour trouver le coupable, car derrière ce meurtre se cache une affaire de drogue et une opération immobilière.

Du social, de l’ethno et de l’humour ! que demander de plus ?

Nus, jean-Bernad Pouy, Fayard Noir

Posté par SeriaLecteur à 20:54 - Pouy Jean-Bernard (4) - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires

  • Ah que je note ce Pouy là que je ne connaissais pas !

    Posté par Moustafette, 09 novembre 2007 à 22:03
  • je copie sur Mous !

    Posté par cathulu, 10 novembre 2007 à 07:12
  • @Mous ta fête
    Je l'ai découvert au hasard d'une visite dans une librairie, il vient de sortir !
    Un Pouy, c'est souvent la fête

    @Cathulu
    Je l'ai découvert au hasard d'une visite dans une librairie, il vient de sortir !
    Un Pouy, c'est souvent la fête

    Posté par Michel, 10 novembre 2007 à 09:29
  • Un Pouy ! je note évidemment !

    Posté par valdebaz, 11 novembre 2007 à 09:34
  • Tentant!

    Posté par amanda, 11 novembre 2007 à 11:30
  • Un site attachant

    Moi qui découvre le plaisir d'écrire et de lire, je le retiens.
    François

    Posté par François, 11 novembre 2007 à 13:25
  • @Valdebaz
    Visiblement, pour beaucoup c'est une signature. Un Pouy, cela ressemble à un gran cru.

    @Amanda
    Le titre provoque la tentation

    @François
    Welcome, je vais voir ton blog que je ne connais pas

    Posté par Michel, 11 novembre 2007 à 14:06
  • Merci Michel pour cet auteur que je ne connaissais pas encore, mais que je note dare-dare sur ma LAL pour me payer une tranche de rire littéraire. Après tout, ce n'est tous les jours que l'on rigole ...

    Posté par Nanne, 15 novembre 2007 à 21:52
  • ah mais je ne connais pas l'auteur... un manque visiblement... je note !

    Posté par yueyin, 17 novembre 2007 à 23:06
  • @Nanne et Yueyin
    Pour beaucoup Pouy est un grand dans le monde du polar. A découvrir pour son oeuvre et ses idées.

    Exemple : Il a lancé la série du Poulpe. Un déective parisien aimant la bière, sa copine est shampoineuse, encore 2-3 détails du même acabit et il a laché son héros. Tous les écrivains peuvent se servir de ce personnage, en respectant un léger cahier des charges, et écrire, Pouy publie !

    Posté par Michel, 18 novembre 2007 à 14:15
  • Tiens, pas encore vu celui-là, je vais y remédier,je l'adore POUY

    Posté par cathe, 19 novembre 2007 à 10:42

Poster un commentaire