" />

SériaLecteur

Lecteur de roman, policier, polar, roman étranger et autres, avec un faible pour les séries, de plus enpus de photos

28 novembre 2007

Négation

84626100410670MLe dessin n’est pourtant pas absolument génial, mais il est efficace. J’ai surtout apprécié dans les coins une femme masquée représentant l’auteure (la ressemblance avec la coccinelle de Gotlieb). Le dessin est épuré, il y a peu de décor voire pas du tout et le dessin est minimaliste pour ne pas faire d’ombre au contenu.

La souffrance des femmes dans la guerre est un thème moderne — je veux dire par là qu’il y a peu que l’on s’en préoccupe. Le repos du guerrier, le vainqueur violeur, ce ne sont pas là les sujets principaux du livre. Les japonais, constatant que leurs troupes subissaient de lourdes pertes (syphilis), ont mis en place des bordels. Les femmes ne pouvant être des japonaises, ils enlevèrent des coréennes, et d’autres. C’est l’horreur de la survie de ces femmes et de leur silence pendant 50 ans. La négation et le refus de la vérité par le Japon est le second thème du livre, qui découle du premier.

Il s’agit donc d’une véritable enquête d’historien.

Une expo sur le même thème (mais en Europe) a lieu actuellement à Paris.

Certains regardent la BD avec un mépris... un genre pour enfant ! je rigole.

Merci à Laurent pour cette découverte.

Femmes de réconfort, Kyung-a Jung, Au Diable Vauvert

Posté par SeriaLecteur à 21:39 - Kyung-a Jung - Commentaires [17] - Permalien [#]

Commentaires

  • Je note ce titre dans ma LAL. Un sujet aussi peu traité mérite que l'on s'y arrête.

    Posté par Flo, 28 novembre 2007 à 22:20
  • @Flo
    Dans la revue L'Histoire de ce mois il ya un article sur la sauvagerie de l'armée japonaise et l'article fait une petite référence à ces femmes !

    Posté par Michel, 28 novembre 2007 à 22:56
  • J'avais entendu parler de ces Coréennes qui se sont retrouvés dans des bordels japonais. Je ne suis pas trop BD, sauf quand ça touche des sujets profonds. Je note.

    Posté par Gambadou, 29 novembre 2007 à 13:02
  • Ceux qui croient que la BD n'est que pour les enfants n'en sont plus depuis longtemps.
    En plus, c'est publié au Diable : légitimité, quand tu nous tiens...

    Posté par Don Lo, 29 novembre 2007 à 13:57
  • @Gambadou et d'autre
    Sortez de vos préjugés sur les BD ! lisez les images !

    @Don Lo
    Tu peux me préciser quelle légitimité tu accordes à cet éditeur ?

    Posté par Michel, 29 novembre 2007 à 20:39
  • C'est une BD coréenne je pense... intéressant comme thème et comme origine ! Je viens de lire la bicyclette rouge (dans un tout autre genre) qui m'a charmé !

    Posté par yueyin, 29 novembre 2007 à 21:32
  • @Yueyin
    Tu mets exactement en évidence la diversité de la BD, une bicyclette tendre, humaine, et des femmes humiliées dénonçant une négation historique.

    Posté par Michel, 29 novembre 2007 à 22:40
  • La BD est devenu un art à part entière pour moi et ce depuis longtemps. C'est une façon différente d'aborder des sujets sérieux et qu'on ne retrouve pas toujours dans les romans. C'est pour ça qu'on voit le terme "roman graphique" apparaitre de plus en plus !

    Posté par Joelle, 30 novembre 2007 à 09:24
  • Il me semble avoir vu il ya quelques années un film relatant la captivité de ces femmes. Une histoire atroce. Comme beaucoup d'autres en temmps de guerre. Où les femmes sont particulièrement fragiles.

    Posté par Choupynette, 30 novembre 2007 à 22:11
  • @Joelle
    Avec également de très jolis carnets de voyages
    Mais on s'éloigne de la BD. ce qui n'est pas gênant

    @Choupynette
    x'est donc la guerre qui est à combattre !

    Posté par Michel, 01 décembre 2007 à 08:31
  • C'est une BD qui a été décrite comme étant à la fois poignantes et digne, pudique, pas de scènes racoleuses, rien que l'atroce réalité. Pas trop le moment pour moi de lire ça, j'ai peur que ça me déprime...

    Posté par canthilde, 01 décembre 2007 à 10:09
  • Je lis avec intérêt les commentaires sur les BD que je ne regarde pas avec mépris mais que je connais mal, habituée que j'ai été à la chose uniquement écrite et cela depuis l'enfance. Le thème abordé par celle que tu décris m'interpelle.

    Posté par Lune de pluie, 01 décembre 2007 à 20:06
  • Légitimité

    Michel : la légitimité d'un éditeur qui publie ce qui lui plaît, au coup de coeur, sans contrainte marketing visible (ils en ont, comme tous, mais c'est moins flagrant). Et pas la légitimité d'un éditeur de "vrais livres" qui s'abaisserait à publier de la BD, bien sûr

    Posté par Don Lo, 03 décembre 2007 à 08:53
  • @Canthilde
    La lutte pour la vérité n'est pas déprimante. Mais je te comprends

    @Lune de Pluie
    Essaye... interpelle-toi, que risques-tu ?

    @Don Lo
    Un peu trop de sous entendu, pour moi !

    Posté par Michel, 03 décembre 2007 à 20:29
  • Heu... pour moi aussi peut-être (quels sous-entendus ?)

    Posté par Don Lo, 05 décembre 2007 à 15:55
  • Je viens de lire cette BD. Ce sera ma prochaine note sur mon blog.

    Posté par Naina, 06 janvier 2008 à 09:43
  • Je viens de m'apercevoir que j'avais laissé passer cet article de toi... Honte à moi et content de partager cet avis

    Posté par Laurent, 15 janvier 2008 à 19:05

Poster un commentaire