" />

SériaLecteur

Lecteur de roman, policier, polar, roman étranger et autres, avec un faible pour les séries, de plus enpus de photos

17 février 2008

Merci Amanda :-)

9782266162692Ce livre commence par le récit d’un attentat par un quidam. Un long récit nous faisant vivre dans le détail la monstruosité d’une bombe ! C’est bouleversant, poignant.

Le second récit se situe dans l’hôpital, à la « réception » des blessés. Un des chirurgiens nous raconte sa vision de ce moment particulier : les patients qui passent les uns après les autres, les parents qu’il évite, le manque de recul…  Bien qu’il soit chirurgien, certains crient leur refus d’être opérer par un arabe ! Il en sauvera cependant plusieurs ! Mais pour lui, l’horreur ne fait que commencer… Sa femme, partie trois jours chez sa grand-mère, n’est pas rentrée. C’est elle la kamikaze !

Ce chirurgien va chercher à comprendre sa femme. Comment une jeune femme belle, heureuse avec son mari, riche, peut commettre un tel acte ? Arabes intégrés dans la vie Israélienne, ils sont connus de tout le monde, ils ne sont pas des musulmans pratiquants. Elle ne lui a jamais parlé de sa foi !

C’est cette recherche de l’incompréhensible qui va être le corps de se livre. Et une fois commencé, il ne se lâche pas ! L’écriture est un cri de révolte, une révolte contre l’inhumain.

Pourtant je reste mitigé à la fin de se livre, car je n’ai absolument pas cru l’histoire de cette femme… Le malheur de l’homme, la c… de ces prétendus religieux, la bêtise de certains proches, tout cela me convainc. Mais cette femme se suicidant n’est pas crédible à mes yeux…

Merci Amanda


L'attentat, Yasmina Khadra, Pocket

Posté par SeriaLecteur à 14:41 - Khadra Yasmina - Commentaires [22] - Permalien [#]

Commentaires

  • J'ai lu la trilogie de Khadra (mais dans le désordre). Il est étonnant que cette jeune femme éduquée se trnasforme en bombe humaine mais l'actualité a montré que des femmes se lancent aussi dans des attentats suicide. C'est affreux rien que d'y penser et d'ailleurs on a du mal à y croire. hélas, mille et une fois hélas, cela est devenu possible
    Quand on ouvre un roman de Khadra on a du mal à ne pas le lire d'une traite!

    Posté par katell, 17 février 2008 à 14:52
  • Superbe la nouvelle bannière....heureusement que Noisette n'a pas complètement disparu

    Posté par katell, 17 février 2008 à 14:53
  • @ûKatell
    Ce n'est pas la femme en tant que telle mais la "bourgeoise", la femme "heureuse".
    Mais effectivement la femme peut être aussi bête que l'homme !

    Posté par Michel, 17 février 2008 à 15:43
  • J'ai aimé ce livre et moi aussi je doutais un peu de ce suicide. Cependant, tous les jours dans le bulletin de nouvelles, nous pouvons constater le désarroi des membres d'une famille lorsque leur fils ou leur fille a commis un acte terroriste... Connaît-on vraiment nos compairs?

    Posté par Jules, 17 février 2008 à 19:01
  • J'avoue ne pas mettre posée la question du plausible / suicide de cette femme. J'ai été simplement scotchée par cette lecture qui m'a donné de grands frissons et totalement emportée par le style de Khadra, que j'avais trouvé très poétique (vu le sujet le mot n'est peut-être pas approprié mais les mots me manquent ce matin)

    Posté par Stéphanie, 18 février 2008 à 07:18
  • je crois que je vais recopier le commentaire de Stéphanie mot pour mot. Je suis entièrement d'accord avec elle !!!

    Posté par Emeraude, 18 février 2008 à 09:00
  • je suis heureuse qu'il t'aie plu !!! et pour la femme, j'y ai vu plus un sacrifice qu'un suicide. Si tu veux poursuivre avec Khadra je te conseille Les Sirènes de Bagdad, à mon avis la fin te plaira davantage.

    Posté par amanda, 18 février 2008 à 09:15
  • Hélas, si, cela est plausible. Tout comme ces jeunes hommes venus étudier en Angleterre, ou d'autres cas. Mais ces raisonnements sont tellement éloignés des notres, comment réussir vraiment à se mettre dans leur peau...?

    Posté par La Nymphette, 18 février 2008 à 12:49
  • @Jules
    Malheureusement l'autre est toujours source de crainte... et ce n'est pas le terrorisme aveugle qui va changer quelque chose

    @Stephanie & Emeraude
    c'est sur que le style d'écriture est superbe, un coup de poing dans notre quiétude.

    @Amanda & La Nymphette
    LeS "Lettrés" qui se sont fait kamikaze en occident étaient souvent des terroristes avant de venir et ils ne se sont servi de leurs études que comme couverture.
    La femme du livre aurrait été recruté pour séduire le chirurgien pour s'infiltrer et ensuite passer à l'action , là c'était pour moi crédible

    Pour les autres Khadra, j'ai préféré le roman 'l'otage', l'analyse est beaucoup plus fine, mais le style est moins frappant !
    Le fond ou le style ?

    Posté par Michel, 18 février 2008 à 13:01
  • Si je relis un jour un livre de Khadra, ce sera celui-là. Je suis intriguée!

    Posté par Karine, 18 février 2008 à 14:51
  • j'ai beaucoup aimé ce livre et j'avoue ne pas avoir été etonnée par le suicide de la femme, prise dans le fanatisme...

    Posté par Gambadou, 18 février 2008 à 21:45
  • J'ai beaucoup aimé ce livre qui m'a bouleversée par contre j'ai trouvé tout à fait crédible le suicide de la femme surtout avec tout ce que l'on voit aux infos, la fiction rejoint de plus en plus vite la réalité !!

    Posté par florinette, 19 février 2008 à 12:23
  • J'ai lu ce livre d'une traite et il m'a vraiment bouleversé. C'est vrai qu'il est difficile de concevoir qu'une femme lettrée, à priori ouverte sur le monde et les autres, en soit arrivée là. Mais, on voit bien qu'une cause, aussi mauvaise soit elle, peut rendre les gens aveugles et fermés aux réalités de la vie qu'ils ont pourtant côtoyés.

    Posté par Flo, 19 février 2008 à 15:25
  • @Karine
    J'espère qu'il te plairas

    @Gambadou & Florinette
    Peut-être devrais-je plus m'intéresser à ces c..., mais j'ai d'autres centre d'intérêt

    @Flo
    Inch'allah. tous fanatisme est nuisible. Les kamikazes sans cible sont pour nous les pires, mais les anars ou action directe ciblait, mais le resultat était un peu le même

    Posté par Michel, 19 février 2008 à 18:25
  • Je viens de réparer une grave erreur ! Celle de ne pas t'avoir mis dans mes liens. Tu y es maintenant ! Bonne soirée !

    Posté par BelleSahi, 19 février 2008 à 19:51
  • @Bellesahi
    Merci
    J'ai fait du ménage ce week end sur mes liens ! amer constat beaucoup avaient disparus ! quelques uns changés d'adresse.
    Mais que c'est compliqué à suivre

    Merci

    Posté par Michel, 19 février 2008 à 20:15
  • michelh, c'est le frère d'Adèle ?

    Posté par afmama, 19 février 2008 à 22:23
  • De Khadra, je n'ai lu que deux livres, dont "Morituri" avec le commissaire Llob et "A quoi rêvent les loups". Je reconnais que pour l'instant c'est un auteur plutôt intéressant avec une vision très claire de l'intégrisme et de ses ravages. Par contre, je n'ai aucune envie de lire "L'attentat" qui ne me tente pas du tout. Je lui préfère les policiers de cet auteur.

    Posté par Nanne, 22 février 2008 à 22:10
  • J'ai trouvé ce roman très intéressant, l'auteur décortique et essaie de nous faire comprendre les problèmes de ces 2 peuples et c'est tout a fait crédible.

    Posté par Nina, 02 mars 2008 à 10:09
  • C'est un livre très fort et qui laisse bcp de questions en suspens !

    Posté par anjelica, 05 mars 2008 à 22:01
  • Si je vous suis dans votre admiration de ce livre admirable (encore que lorsque j'ai présenté ce livre je me suis gardé de révéler aux lecteurs qui était la kamikaze car ce ressort du roman est plus fort quand on le découvre par soi même), je conteste votre réserve sur la fin. D'abord à cause d'une scène proprement vertigineuse: quand le responsable des attentats explique le pourquoi de ces actes. Si je refuse le terrorisme, je sais aussi que les guerres de libération ont pris souvent des chemins bien violents. Mais surtout on ne voit pas après cet exposé violemment jeté au visage du chirurgien que faire d'autre. Et c'est le personnage qui rattrappe le lecteur au nom de ce qui fait sa spécificité de médecin, mais aussi celle de l'homme qu'il est comme nous, il fait le choix de la vie contre la mort. A ce niveau là ce roman est univerel. C'est ce qu'on appelle un chef-d'oeuvre

    Posté par C. Sauvage, 07 mars 2008 à 19:20
  • Je l'ai lu

    J'ai lu ce livre et je pense que pour les 60 ans d'Israel il est vraiment d'actualité

    Posté par Bernie, 20 mai 2008 à 19:14

Poster un commentaire