" />

SériaLecteur

Lecteur de roman, policier, polar, roman étranger et autres, avec un faible pour les séries, de plus enpus de photos

23 février 2009

Un très très beau livre

9782742780396C’est une belle histoire entre la grand-mère et sa petite fille Jade. La grand-mère, Mamoune, vient d’avoir un petit accident et ses filles décident de la placer dans une maison pour personnes âgées comme c’est malheureusement souvent le cas de nos jours.

Une personne de quatre vingt ans ne peut pas rester seul dans un chalet d'un petit village savoyard. Aucune des filles ne peut s'en occuper. Alors, sa petite fille va organiser une "fugue" et sa grand-mère va venir habiter dans son petit appartement parisien.

La grand-mère saute sur l'occasion de ne pas aller dans cette maison médicalisée

Arrivée à Paris, la cohabitation s'organise ; le hasard, Jade vient de mettre fin à une relation amoureuse.

Que sait-on de son aïeule ?

Le tête à tête entre les deux femmes va les révéler l'une à l'autre, et c'est cette merveilleuse rencontre que nous découvrons.

 

Cette paysanne se dévoile, elle est une autodidacte de la lecture, elle a tout lu ! Les échanges sur leurs lectures ponctuent ce livre. Jade est journaliste, et la grand-mère est émerveillée par la bibliothèque de sa petite fille.

 

En lisant le commentaire de Bellesahi, de la même teneur, nous oublions de vous signaler de très belles pages sur une rencontre amoureuse entre Jade et un indien. Une autre belle rencontre avec une tendresse à son paroxysme.

 

Un très beau moment de douceur et d'amour. Avec pour cadre la lecture ! Résisterez-vous ? vous auriez tort !


Si vous avez un doute, voilà les avis de Cuné , Marie , Clarabel et Bellesahi !


La gand-mère de Jade, Frédérique Deghelt, Actes Sud

Posté par SeriaLecteur à 22:03 - Deghelt Frédérique (2) - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Un livre sur les relations entre générations, on en a besoin, on le dit que notre époque ne veut que du jeune, du beau et de la bonne santé, le reste on le planque. Si encore les gens étaient heureux mais on voit bien que ce système nous emmène pas sur le chemin du bien-être.....Je note aussi ce titre.

    Posté par Nina, 23 février 2009 à 22:15
  • Merci de ce billet, le sujet en est très tentant !

    Posté par kathel, 23 février 2009 à 22:55
  • Un livre qui parle de lecture, je ne résiste pas!!!

    Posté par Jules, 23 février 2009 à 23:41
  • Déjà noté, ce livre a l'air parti pour séduire la blogosphère, il a l'air très délicat, sur un sujet peu évoqué.

    Posté par Aifelle, 24 février 2009 à 07:54
  • Il est noté mais j'ai déjà le premier roman de cette romancière dans ma PAL. Je vais donc commencer par celui-là !

    Posté par Manu, 24 février 2009 à 08:38
  • Non, non je n'ai pas de doute
    Il est en commande à la médiathèque, je me précipiterais littéralement dessus quand il sera arrivé!

    Posté par Anne, 24 février 2009 à 09:05
  • J'ai acheté ce livre mais je n'ose plus le lire parce que, depuis, ma grand-mère est entrée en maison de retraite. Déjà que je culpabilise à mort (mais on n'avait pas le choix: on travaille tous et elle a une maladie qui fait qu'elle doit être surveillée en permanence et prendre des médicaments à heures fixes, or même avec la venue d'infirmières et d'aides en journée, sa prise de médicaments devenait aléatoire et son état empirait), alors lire un livre sur une fille qui arrive à éviter ça...
    Le problème, c'est que l'on est dans une société où l'on n'a plus les moyens de s'occuper des personnes âgées, mais où l'on nous culpabilise sans arrêt de ne pas pouvoir le faire... Et j'ai peur que ce livre ne fasse que renforcer mon sentiment de malaise face à cette situation inéluctable.
    Je ne suis pas comme Nina, je ne pense pas qu'on planque ce qui ne "marche plus". Pour avoir vécu la situation en interne, je peux même dire que les gens te regardent d'un mauvais oeil si tu fais ce genre de choses. Mais ils ne connaissent pas les appels à 4h du matin pour simplement dire qu'on ne sait pas dormir, les querelles qui ne finissent plus pour débattre de savoir si un médicament à été pris ou pas, les incessants chantages affectifs qui font qu'on ne s'en sort plus dans son boulot pour rester avec une personne qui, une fois que votre présence est acquise, passe son temps à être méchante, les reproches des autres parce que cette personne dit être tout le temps seule alors que vous lui rendez visite régulièrement, etc.
    J'ai vu la société du côté "tu ne t'occupes pas de tes ainés, tu n'as pas de respect" et ça fait mal, parce que certains qui ont des grands-parents qui n'ont pas de graves problèmes de santé ne peuvent pas savoir ce que c'est.
    Pardon pour ce coup de gueule, mais j'avais besoin de le laisser sortir. Et ce livre est toujours là à me lorgner, et les blogs sont là pour me rappeler à quel point il est bon, mais j'ai peur qu'il ne fasse que remuer le couteau dans la plaie.

    Posté par Cachou, 24 février 2009 à 09:16
  • Déjà noté et surligné, yapluka l'acheter !

    Posté par Leiloona, 24 février 2009 à 15:31
  • @Nina
    A lire pour ce respect de la différence, bonne lecture

    @Kathell
    L'essayer c'est l'adopter !

    @Jules
    le contraire m'eut étonné

    @Aifelle
    Pour plaire à la blogosphère, il te reste à le lire...

    @Manu
    Je vais probablement chercher le premier

    @Anne
    bon courage pour l'attente

    @Cachou
    aucun jugement pour ma part, je ne pense pas que nos villes soient construites pour loger des fratries ! trop d'appartements petits !
    Et certaines maladies ne sont pas compatibles avec une famille travaillant !
    Bon courage, pour ta grand-mère ! mais aussi pour toi et les on-dit !

    @Leilonna
    Et après yorakalelir

    Posté par Michel, 24 février 2009 à 21:47
  • C'est vrai. Nous ne parlons pas des hommes qui sont présents dans ce roman. Je me demande pourquoi d'ailleurs ? Parce que ces hommes vont permettre à ces femmes "d'exister", d'être elles. J'ai beaucoup aimé ce roman très beau.

    Posté par BelleSahi, 25 février 2009 à 19:34
  • Non, je ne résiste pas!
    J'aime beaucoup la première de couv' en tous cas et j'espère passer un bon moment de lecture.

    Posté par Finette, 26 février 2009 à 16:00
  • Je ne résisterai pas non plus! Bon, je vais peut-être attendre un moment pour cause de PAL aux dimensions inhumaines mais il est dûment noté!! (je sens que j'ai une faute à "dûment"... mais je suis trop paresseuse pour vérifier en ce samedi matin!)

    Posté par Karine :), 28 février 2009 à 15:50
  • Je te crois sur parole, d'ailleurs je le note !!

    Posté par Constance 36, 01 mars 2009 à 22:14
  • Je suis séduite!! Je note le titre tout de suite. Comme Cachou, je le lirai avec une attention toute particulière, mais je pense sans culpabilité. J'ai déjà bien du mal à m'occuper de moi-même, je confesse sans honte que je ne peux pas m'occuper des autres, me fussent-ils très proches. C'est humain, je crois!

    Posté par kali, 04 mars 2009 à 00:33
  • un billet qui donne envie!!

    Posté par choupynette, 06 mars 2009 à 15:05
  • intriguant ce billet ... ça donne très envie d'en savoir plus ) et comme je ne connais pas du tout l'auteur ...

    Posté par éléa, 15 mars 2009 à 11:51
  • Je n'ai pas résisté, je l'ai lu et j'ai adoré ! )

    Posté par Leiloona, 02 mai 2009 à 11:48

Poster un commentaire