" />

SériaLecteur

Lecteur de roman, policier, polar, roman étranger et autres, avec un faible pour les séries, de plus enpus de photos

01 juin 2009

Survivre au cauchemar

couv_572_8Chez cet éditeur il y a de vrais petits trésors de lectures...  Et ce livre en est un parfait exemple !

Quinze ans plus tôt, leurs vies ont basculées. Raffaello a tué la femme et le fils de Silvano. Lors d’un vol de bijouterie, tout se passe mal et Raffaello a un mauvais réflexe, il tire : deux morts. Après quinze ans de prisons, une seconde condamnation lui tombe dessus : le cancer. Là, pas d’appel possible, pas de remise de peine, les médecins sont formels c’est deux ans maximum !

Profitant de la loi italienne, Raffaello va demander une remise en liberté anticipée pour raison médicale. L’ultime formalité est l’acceptation par la partie civile de cette libération.

Silvano n’a pas le cancer, mais il ne s’est jamais remis de la disparition de sa femme et de son fils, il n’est donc pas question d’accepter la proposition qu’il a reçu, de son avocat, de signer cette autorisation.

Raffaello rêve du jour de sa libération, même si ce n’est que pour deux ans, il va retrouver son complice. Il n l’a jamais balancé. Ils pourront partager le butin et il partira se faire soigner au Brésil, deux ans ! Son plan est un peu machiavélique mais plein de bon sens.

Silvano refuse la liberté puis un plan tout aussi machiavélique prend forme et il acceptera cette libération…

Plein de surprises, d’émotions et de purs sentiments, ce livre prend aux trippes. Il nous force à écouter l’horreur, l’horreur de la prison et de la maladie, l’horreur de la survie, de la reconstruction après l’impensable.
Ce roman est écrit à deux voix, une partie de ping-pong entre les deux. Cela donne le rythme au livre.

L'immense obscurité de la mort, Massimo Carlotto, Métailié

Posté par SeriaLecteur à 13:42 - Carlotto Massimo - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Même éditeur, même auteur, même noirceur, même qualité d'écriture : Rien, plus rien au monde. Si tu ne l'as pas déjà lu ...

    Posté par Jean-Marc, 02 juin 2009 à 09:47
  • Ca a l'air prometteur.
    Je le note.

    Posté par Constance, 02 juin 2009 à 12:37
  • @Jean-Marc
    Je le note évidement

    @Constance`
    Bonne lecture
    j'irai voir ton comentaire

    Posté par Michel, 02 juin 2009 à 21:37
  • C'est le genre de roman dont on sent la catastrophe au travers ton billet, Michel ... Rien que cette idée me donne la chair de poule !

    Posté par Nanne, 02 juin 2009 à 21:54
  • Très beau billet, ce livre me tente, en plus je suis en pleine découverte d'auteurs italients

    Posté par éléa, 03 juin 2009 à 21:30
  • C'est le livre que j'ai préféré de ces 6 premiers mois...J'ai lu aussi celui dont parle Jean-Marc plus haut: tout aussi recommandable!!!

    Posté par cynic63, 07 juin 2009 à 15:18
  • @Nanne
    In ne te laissera donc pas indiférent, si tu te décides

    @Eléa
    pour moi aussi c'est un pays que je ne connais pas ni en littérature, ni par un voyage

    @cynic63
    merci, je dois donc le noter sans faute

    Posté par Michel, 07 juin 2009 à 17:41
  • @michel:
    De rien....En plus, ce "rien, rien plus rien au monde" ne fait que 60 pages....Une véritable petite bombe, je suis bien d'accord avec Jean-Marc

    Posté par cynic63, 07 juin 2009 à 20:23
  • à mon tour de te tagguer Michel! voici le lien:
    http://vallit.canalblog.com/archives/2009/06/11/13976306.html#comments

    bon courage!

    Posté par valérie, 11 juin 2009 à 20:42
  • J'aime beaucoup cette edition moi aussi, je note ce titre pour mes vacances !!

    Posté par Nina, 11 juin 2009 à 22:11

Poster un commentaire