" />

SériaLecteur

Lecteur de roman, policier, polar, roman étranger et autres, avec un faible pour les séries, de plus enpus de photos

02 juillet 2009

Love story interdite

9782234060197_GJ’ai tout de suite été capté par la beauté de la langue de ce roman.

Le ton employé et la personnalité de la narratrice m’ont également convaincu.

Pourtant le sujet devrait épouvanter le lecteur. Un adulte aimant un enfant, c’est de la pédophilie, mais quand l’enfant à 15 ans, le regard est un peu différent.

Ce roman est un patchwork de sensations, d’épisodes de la vie de cette femme. Ces petites touches donnent le ton, expliquent sa solitude…

Cette femme nous raconte son enfance, sa vie de jeune femme. Sa grande désillusion quand son grand amour s’éprend d’une autre. Il en résultera cet isolement propice à son métier de vétérinaire de campagne.

La rencontre avec le vétérinaire dont elle reprend le cabinet est également une très belle rencontre.

Tout en comprenant cette femme, sans acquiescer, l’auteure a très pudiquement écrit un très beau roman.

Comme toujours, les avis sont très contrastés et donnent ainsi un magnifique panel d’avis.

2109797047


Sylire a eu une lecture très proche de la mienne.

Vanessa insiste sur l ‘absence de la mère et le retour à la terre.

Il a manqué un je ne sais quoi à Papillon pour être enchantée.

Lily un lu très beau roman, amer et doux tout à la fois, serein et bouleversé, tout en pudeur.

Un roman agréable à lire, une histoire qui a émue Kathel, une belle découverte.

Pour Fashion il n'y a pas là de quoi fouetter un chat.

Cathulu reproche à l’auteure de rester à la surface, de ne pas s'impliquer dans ce qu'elle écrit, pas désagréable à lire mais cela reste léger.

Il y avait matière, mais l’auteure a survolé le sujet, c’est la raison de l’avis très négatif de Caroline.

Calepin est resté insensible au charme de ce roman.

Clarabel, la première à le lire, a trouvé le roman beau et plein de sensibilité, mais avait préféré son premier roman.

Sa lecture a laissé Anne un tantinet insatisfaite.

Malice a trouvé une grande sensualité à ce beau roman.

Celles et ceux que j’ai oubliés voudront bien m’excuser, je peux toujours rajouter un lien si vous le désirez.

Et Lou que j'avais oublié, pardonné ?


Les mains nues, Simonetta Greggio, Stock

Posté par SeriaLecteur à 22:08 - Greggio Simonetta - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Les mêmes mots, et pourtant des sens différents selon la culture et les expériences de celui qui les lit. L'ouvrage n'est donc pas vraiment universelle.
    cordialement

    Posté par temps, 03 juillet 2009 à 01:58
  • Moi aussi j'ai lu ce livre mon billet est là :
    http://livresdemalice.blogspot.com/2009/04/p5c-simonetta-greggio-les-mains-nues.html

    Donc tu peux me rajouter si cela ne t'embête pas !
    Merci

    Posté par Malice, 03 juillet 2009 à 08:26
  • Ce fut une lecture agréable et une jolie découverte même si je n'ai pas été enthousiasmée. Un sujet grave, intéressant pas si évident que cela à traiter sans sombrer dans le pathos ou le glauque!

    Posté par katell, 03 juillet 2009 à 13:28
  • C'est étrange parce que je partage ton avis sur tous les aspects dont tu parles, et pourtant je n'ai pas été complètement emportée. Moi receptive que toi à ce moment-là sans doute...

    Posté par Anne, 03 juillet 2009 à 15:08
  • J'avis décidé de ne pas le lire, celui-là (le thème, entre autres, et les avis souvent négatifs...) Du coup, j'hésite. Je suis tellement influençable!!

    Posté par Karine:), 03 juillet 2009 à 16:27
  • Je n'ai pas été épouvantée par l'histoire d'amour entre cette femme et un ado, mais plutôt par le flou laissé par l'auteur sur certains points... je suis sortie de cette lecture frustrée...

    Posté par Caroline, 03 juillet 2009 à 16:32
  • C'est noté..

    Posté par alain, 03 juillet 2009 à 20:01
  • J'ai surtout trouvé que cette histoire d'amour arrivait comme un cheveu sur la soupe et n'est jamais explicitée. En plus la mère qui débarque qui entre dans la maison comme chez elle et trouve les amoureux au lit, je n'y crois pas du tout. Tout ça ne tient pas debout pour moi, voilà...

    Posté par Papillon, 04 juillet 2009 à 08:58
  • @Temps
    la lecture et le temps sont universel
    welcome

    @Malice
    fait

    @Katell
    intimiste, c'est son charme

    @Anne
    probablement la tête ailleurs...

    @Karine
    note le, en challenge , quand ta PAL sera en dessous de xxx !
    mais ne l'oublie pas entre temps

    @Caroline
    c'est son charme, le non dit

    @Alain
    à te lire

    @Papillon
    tout arrive de manière subite, c'est un vécu très brutal

    Posté par Michel, 06 juillet 2009 à 21:39
  • Pff, tu m'as oubliée Je rigole, parce que j'ai un peu de mal à tenir à jour les liens du prix Landerneau, d'autant plus que je programme mes billets à l'avance et que d'autres lecteurs peuvent très bien publier leur avis sur le même livre entre-temps. Je suis partagée au sujet de ce livre. J'ai bien aimé l'écriture et certaines scènes symboliques mais je ne comprends pas bien le choix de traiter la relation entre Gio et Emma superficiellement. Je ne vois pas l'intérêt de cette partie de l'histoire. Mais "
    Ce roman est un patchwork de sensations, d’épisodes de la vie de cette femme. Ces petites touches donnent le ton, expliquent sa solitude… " : c'est aussi l'aspect que j'ai apprécié.

    Posté par Lou, 07 juillet 2009 à 10:02
  • @Lou
    oubli réparé !

    Posté par Michel, 07 juillet 2009 à 21:11
  • Je partage totalement ton avis et tu en parles vraiment très bien
    Les avis sont partagés, ce qui ne m'étonne pas à vrai dire, c'est tout de même un sujet difficile, mais je trouve que l'auteur l'a abordé justement avec beaucoup de pudeur et de subtilité... J'ai bien aimé, vraiment !

    Posté par lily, 16 juillet 2009 à 10:36
  • Ah oui le retour aux sensations ne t'a pas sauté aux yeux. Moi j'ai trouvé cela plus prégnant que l'histoire d'amour. Je suis aussi très d'accord avec toi sur les autres points.
    C'est effectivement fabuleux de découvrir les sensibilités par les lectures diverses.

    Posté par VanessaV, 16 juillet 2009 à 13:04
  • Franchement déçu : je n'y ai pas cru une seconde et n'ai même pas trouvé quelque intérêt styllistique. J'ai laissé tombé et ne l'ai pas chroniqué !

    Posté par Yv, 16 juillet 2009 à 16:55
  • Les mains nues

    Très,trop superficiel à tt point de vue.Dommage car la lecture est agreable et le sujet sensible.C'est un roman qui à mon sens manque de force.

    Posté par helene, 20 novembre 2009 à 22:12

Poster un commentaire