" />

SériaLecteur

Lecteur de roman, policier, polar, roman étranger et autres, avec un faible pour les séries, de plus enpus de photos

28 janvier 2010

Le roman social

9782916209647Ce livre se démarque par une très belle couverture, car cette maison d’édition nous propose toujours des ouvrages très soignés.

 

Ce roman se passe dans le bateau-usine , il est divisé en plusieurs zones. Les marins, qui sont là pour diriger le bateau sur les bans de crabes. Les pêcheurs qui lancent les filets et récupèrent les crabes. Les ouvriers enfin, qui cassent les carcasses des crabes et mettent la chair en boîte.

 

Toute cette organisation demande une gestion du personnel complexe, car partir plusieurs mois en milieu fermé est une épreuve...

 

Mais nous sommes en 1929 et la seule loi sur le bateau, c’est le représentant de l’armateur qui la dicte. Il le fait d’une main de fer : matraque, fouet, et châtiment exemplaire sont monnaie courante. Le capitaine du bateau n’ose pas intervenir, même quand il s’agit de sauver ses marins. Alors quand un bateau lance un SOS, le choix est vite fait… le ban de crabe ou la survie d’une dizaine de marins…

 

La révolte devrait éclater, mais l’intendant est malin, très malin…

 

Ce livre est un classique de la littérature prolétarienne japonaise, c’est aussi le premier que je lis. Il relate la même exploitation et l’esprit de révolte contre capitaliste qui ont régnés ailleurs dans le monde.

 

Belle découverte que ce roman. L’esprit de révolte devrait être partout de tous temps…

 

C’est chez Catherine que j’ai découvert cette perle. Depuis Choco est également tombée sous le charme


Le bateau-usine, Kobayashi Takiji, Yago

 

Posté par SeriaLecteur à 20:27 - Takiji Kobayashi - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • Très intéressant, je ne savais pas qu'il existait une littérature japonaise "révoltée" - c'est presque un paradoxe "révolte" face à "Japon", et cela me plaît d'autant plus...

    Posté par Magda, 28 janvier 2010 à 22:56
  • Je l'ai vu en librairie mais je ne l'ai pas noté. Et en lisant ton billet, je me suis rappelée que j'ai dans ma PAL (depuis fort longtemps) un roman coréen sur le monde ouvrier dans les années 60.

    Posté par Naina, 28 janvier 2010 à 23:23
  • Je note, merci !

    Posté par Canel, 29 janvier 2010 à 07:14
  • @Magda
    cette littérature "révoltée" ne doit pas ou peu être traduite

    @Naina
    peux tu me donner les réféences

    @Canel
    tu m'avertiras quand tu mettras un commentaire

    Posté par Michel, 29 janvier 2010 à 13:05
  • "Les Terres étrangères" de Hwan Sok-Yong.

    Des infos : http://www.zulma.fr/livre-les-terres-etrangeres-356.html

    Posté par Naina, 29 janvier 2010 à 15:22
  • C'est très tentant. Ma PAL est énorme mais je le note quand même.
    Merci

    Posté par Fantasio, 30 janvier 2010 à 07:21
  • @Naina
    Merci, noté

    @Fantasio
    Vaste sujet que nos PAL

    Posté par Michel, 31 janvier 2010 à 12:24
  • A lire donc, justement, je suis en quête de littérature japonaise!!

    Posté par Loula, 31 janvier 2010 à 21:09
  • Très intéressant! Je l'ai laissé passer devant moi en me disant "tiens!". Je vais sûrement aller le voir de plus près! merci!

    Posté par béné, 31 janvier 2010 à 23:50
  • Chez moi !
    Je suis contente que tu l'aies lu et apprécié, c'est plus que de la littérature prolétarienne japonaise, c'est un chef-d'oeuvre de la littérature japonaise !

    Posté par Catherine, 07 mars 2010 à 23:41

Poster un commentaire