" />

SériaLecteur

Lecteur de roman, policier, polar, roman étranger et autres, avec un faible pour les séries, de plus enpus de photos

04 mars 2010

Clandestin et clandestin officiel

 

JeNePortePasMonNom_BDCe policier là m’a très fortement impressionné par son écriture, ses personnages, son intrigue mais surtout par le côté social et la dénonciation d’une réalité insupportable.

 

Une voix off nous décrit le meurtre dans le détail. Cette voix reviendra rarement, mais éclairera le lecteur. C’est la femme de ménage qui est tuée, dans les bureaux vides qu’elle nettoie. Quand son collègue la découvre, il panique et se sauve…

 

Ce jeune homme refuse d’expliquer à la police son geste. L’employeur ne connaît pas la jeune femme, elle vivait avec une autre jeune femme qui a mystérieusement disparu depuis quinze jours.

 

L’entreprise, dans laquelle a eu lieu ce meurtre, est celle qui emploie Dan. Il est directeur artistique dans cette agence de pub, mais il est en dépression et pensait reprendre le travail d’ici peu. Le soir du meurtre il dinait avec son ami, le commissaire Flemming. Le voilà innocenté mais très impliqué dans l’enquête. Il connaît tous les acteurs…

 

Le titre énigmatique de ce livre provient de la clandestinité. Qui ne porte pas son nom ? Un clandestin ? Un travailleur immigré ne souhaitant pas être repéré ? Pour des raisons de sûreté, de sécurité, la justice peut vous demander de prendre une autre identité, une femme battue cherche à échapper définitivement à la police.

 

Mais les bonnes âmes sont là, sous la forme d’association d’aide pour les démunis, les femmes en perdition. Un groupe de personnes à la limites de la légalité est là pour aider ces femmes.

 

Les thèmes sont multiples, la dénonciation de nos travers d’occidentaux sont biens exposés.

 

La naissance d’un couple d’enquêteurs original que j’espère retrouver rapidement… tout comme Nina

 

 

« Karin avait elle même grandi à la campagne et s’était juré qu’elle n’habiterait plus jamais à l’extérieur d’une ville, dans ces contrées sans foi ni loi, comme elle les appelait »

Petite citation clin d’œil à une insatiable lectrice

 

 

Je ne porte pas mon nom, Anna Grue, Gaïa

 

Posté par SeriaLecteur à 20:27 - Grue Anna (2) - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

  • C'est un polar de quel pays, please ?

    Posté par cathulu, 05 mars 2010 à 07:07
  • @Cathulu
    celui-ci est situé au Danemark, très joli petit pays !
    quand tu arrivais d'Allemagne en voiture il y avait un panneau "nous somme un pays de sulement 5 000 000 d'habitans, chaque vie est donc importante pour nous, merci d'y penser en conduisant"
    funny

    Posté par Michel, 05 mars 2010 à 09:01
  • Cela doit assez écorner l'image que se font les gens du Danemark ! Je note donc, ne serait-ce que pour découvrir une réalité que peu mettent en lumière.

    Posté par Joelle, 05 mars 2010 à 10:37
  • Je note, je note. (Ce n'est pas comme ça que ma LAL va stagner ni même baisser... Oh et puis tant mieux !)

    Posté par Vanounyme, 05 mars 2010 à 14:42
  • @Joelle
    La réalité est la même dans toute l'europe occidentale pour les clandestins-émigrés, pour les femmes battues aussi

    @Vanounyme
    La maitriser un peu, nous devons, au moins pour avoir la place de les empiler

    Posté par Michel, 07 mars 2010 à 20:52

Poster un commentaire