" />

SériaLecteur

Lecteur de roman, policier, polar, roman étranger et autres, avec un faible pour les séries, de plus enpus de photos

14 août 2010

Un petit frisson par ces temps chaud !

9782742782604

Après la ferme du crime, c’est le second livre de cette auteure, que je lis, et comme pour le premier, il s’agit d’une adaptation. Etrangement, je n’avais pas fait de commentaire sur le premier, lu juste avant de partir en vacances l’année dernière, cela expliquant cela ??

 

L’auteure part de faits divers et nous les relate avec un style bien à elle.

 

Dans celui-ci il s’agit d’un tueur en série ayant sévi à Munich juste avant la seconde guerre.

 

Selon les chapitres, le narrateur est différent. Nous avons ainsi la version des filles, de l’assassin, des témoins, des proches…

 

C’est impressionnant ! Nous savons ce qui va arriver à ces jeunes femmes, mais entendre cet homme expliquer ses pulsions a quelque chose d’insoutenable.

 

Comme dans la ferme du crime, la description de l’ambiance, des lieux donne un caractère historique passionnant à ces livres.

 

Un petit frisson par ces temps chaud !

Un tueur à Munich, Andrea Maria Schenkel, Actes Sud Actes Noirs

 

 

Posté par SeriaLecteur à 22:14 - Schenkel Andrea Maria (2) - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • La valise dans le placard

    Bonjour Michel,

    Je vois que tu es rentré, j'espère que tu as passé de bonnes vacances.

    Quoi de neuf dans ton Landerneau personnel.

    Bon courage.

    Posté par AlainR, 14 août 2010 à 22:48
  • Je note ! L'été est la saison idéale pour ce genre de livres...

    Posté par Liliba, 15 août 2010 à 09:49
  • Il me semble que j'avais déjà noté le premier ... je note aussi celui-ci On dirait que c'est la Ann Rule germanique !

    Posté par Joelle, 23 août 2010 à 17:12
  • @AlainR
    Je t'envoie une réponse par mail

    @Liliba
    comment définirais tu les livres par saisons ??

    @Joelle
    je n'ai pas lu Ann Rule, je regarderai de plus prêt.... merci

    Posté par Michel, 23 août 2010 à 20:48

Poster un commentaire