" />

SériaLecteur

Lecteur de roman, policier, polar, roman étranger et autres, avec un faible pour les séries, de plus enpus de photos

26 juin 2012

L'amour, mais jusqu'où ?

hansen_niece

Ce roman est la reconstitution d'un fait divers ayant eu lieu aux États Unis en 1927 à New-York.


Une jeune femme, très belle, malheureuse dans son couple, malgré une adorable fille, dont les relations conjugales sont au mieux indifférente et au pire violentes…

Un homme également marié, heureux dans son couple, même si la passion n'est plus là. Il a tendance à boire énormément. Il est représentant en lingerie, ce qui l'amène à souvent s'absenter, à faire des rencontres…

Mais c'est à New York, lors d'un déjeuner, que ces deux vont faire connaissance. Une seconde rencontre et une grande histoire d'amour va commencer.

Une passion folle au nom de laquelle ils feront tout pour se retrouver aussi souvent que possible, jusqu'au jour où ils commettront l'irréparable : le meurtre de l'époux.

Le meurtre, il en est question dès le premier chapitre, et tout de suite, il apparaît que la femme est aussi bête que belle ! Cela ce confirmera par la suite…

Toute la suite du roman décrit cette folle passion, sa naissance, ses escapades, leurs rendez vous...

L'auteur précise que c'est avec l'appui d'une forte documentation qu'il a écrit ce roman. Il s'agit donc de la reconstitution d'un fait divers, et c'est très réussi !

Ron Hansen, Une irrépressible et coupable passion, Buchet Chastel

Posté par SeriaLecteur à 20:20 - Hansen Ron - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • Une femme belle et bête, quel cliché !

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 29 juin 2012 à 14:33
  • @Alex
    mais les moches sont pas forcément intelligente, lol
    mais pour en revenir à ce fait divers, il semble que se fut le cas...

    Posté par Michel, 29 juin 2012 à 22:28
  • Bonjour Michel, j'ai ce livre dans ma PAL depuis peu. Déjà, j'aime beaucoup la couverture et j'ai lu un ou deux billets favorables sur ce roman. Donc, il faut que je le lise. Et puis, une femme belle et pas très intelligente, cela court les rues. Bonne soirée.

    Posté par dasola, 30 juin 2012 à 20:32
  • @Dasola
    Bonne lecture, nous devons souvent nous promener dans les mêmes quartiers ou ces demoiselles sont universelles

    Posté par Michel, 02 juillet 2012 à 22:23

Poster un commentaire