" />

SériaLecteur

Lecteur de roman, policier, polar, roman étranger et autres, avec un faible pour les séries, de plus enpus de photos

07 juillet 2012

Autre côté du polar

9782246798248-0-1335774

Commençons par remercier l’éditeur de m’avoir envoyé ce livre, que je n’aurai pas cherché tout seul ! En effet, les sérial killers ne sont pas ma tasse de thé, ni mon fond de lecture…

 

Or dans ce livre, ce ne sont pas de ces « individus » dont il est question, mais  plutôt l’approche qu’un spécialiste comme Stéphane Bourgoin, peut avoir, lors de leur rencontre

 

C’est ce qui a motivé ma lecture et je n’ai pas été déçu : l’auteur ne nous donnant à lire les détails sanglants des « œuvres » desdits individus…

 

Alors, que reste-t-il me direz vous ? L’état d’esprit avant la rencontre, la préparation , les tracasseries administratives…

 

Une très bonne introduction si vous êtes lecteur de thrillers et que vous souhaitez vous confronter à la réalité !

 Mes conversations avec les tueurs, Stéphane Bourgoin, Grasset

Posté par SeriaLecteur à 12:23 - Bourgoin Stéphane - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

  • j'aime bien moi, les sérial killers !

    Posté par Lystig, 07 juillet 2012 à 18:51
  • J'ai déjà vu des émissions avec Stéphane Bourgoin et je trouve ses approches très intéressantes. Je le lirai certainement

    Posté par Mademoiselle A., 08 juillet 2012 à 14:21
  • @Lystig
    surtout quand ils sont en prison

    @Mademoiselle A.
    Bonne lecture, mais je ne suis toujours pas fasciné par ses individus

    Posté par Michel, 08 juillet 2012 à 16:52
  • je n'ai jamais lu S.Bourgoin mais je me suis toujours dit qu'il fallait !
    Et ça me fait penser que si tu ne l'as pas déjà fait, il faudrait que tu lises "Avenue des géants" de Marc Dugain (j'en ai parlé sur le blog de la librairie) je suis sûre que ça te plairai !

    Posté par Emeraude, 10 juillet 2012 à 21:20
  • LE spécialiste des serial-killer. Un livre qui doit être intéressant, en effet.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 30 juillet 2012 à 14:38

Poster un commentaire